Que savoir de l’amélanchier ?

L’amélanchier, superbe de printemps à l’automne. Cet arbre a une abondance de fleurs au printemps, en avril et mai, suivis de délicieuses baies, et pour finir, un feuillage vibrant qui prend une magnifique teinte de rouge orange à l’automne. Les fleurs sont nombreuses et toutes délicates et élégantes. Ses fruits sont délicieux, et l’arbre est assez rustique avec une résistance jusqu’à environ 20 degrés ! Que de qualités pour cet arbre pour inspirer le jardinier dès les premiers jours de la nouvelle saison.

En un seul mot qu’est-ce que c’est l’amélanchier ?

L’amélanchier est un arbuste printanier floral qui annonce en douceur la fin de l’hiver et marque l’arrivée des beaux jours. C’est l’une des premières fleurs à fleurir dans le jardin. Là encore, trop méconnu, la culture de cette plante constitue une qualité ornementale exceptionnelle du printemps à l’automne ainsi que pour leurs fruits esthétiques et comestibles. Le feuillage caduc de cet arbuste est également très attrayant. De couleur verte ou bronze à la naissance, il développe une autochromie extravagante dans laquelle les feuilles virent au rouge ou au pourpre pour enflammer le jardin tout au long de l’été indien. Très rustique, tolérant jusqu’à -25 °C et peu exigeant, l’amélanchier est simple à cultiver en plein soleil ou à mi-ombre sur tout sol frais et bien drainé. Sa forme minuscule, mais élégante, sa floraison généreuse et sa croissance plutôt lente en font le sujet parfait pour les endroits confinés comme les jardins naturels, où il ajoute de jolis points focaux. Il est idéal pour créer de jolies fleurs, fleurs ou fruits autonomes comme sujet isolé pour le centre d’une composition romantique sur un fond perpétuellement vert. Pour en savoir plus, rendez-vous sur https://www.emd-net.com.

A lire :   Quelles chaussures pour homme mettre sur un costume ?

Comment planter les amélanchiers ?

Dès l’automne, on peut commencer à faire germer les graines d’amélanchier dans des gobelets remplis d’un mélange de paille ou de fibre de coco et de sable que l’on place à l’intérieur, dans un endroit lumineux à l’abri des courants d’air. Puis, au printemps, il y aura de jeunes plants qui pourront être plantés en pleine terre. Il en est de même pour les fleurs qui sont cultivées dès l’automne dans des vases et des pots remplis de sable et de paille avant d’être ramenés à l’intérieur pour l’hiver puis plantées à l’extérieur au printemps. Si un amélanchier adulte est acheté en pot, le trou de plantation doit être au moins deux fois plus grand que le monticule. Alors que les amélanchiers protestent contre l’accumulation d’eau, une première couche généreuse de matériaux miniers est ajoutée, comme des pierres d’argile, des pierres ponces ou d’autres pierres naturelles. Il est conseillé d’immerger la motte dans l’eau avant de planter l’arbuste. Après avoir placé la plante dans le trou, le sol doit être récupéré en le tassant puis en pressant légèrement le sol autour de la plante avec vos mains. On peut créer un petit cercle de terre d’environ 20 cm de diamètre autour de la base du jeune plant pour aider à l’irrigation. On termine la plantation par un premier arrosage conséquent.